Accueil // Actions // trois prix decernes par l'association lire pour en sortir

trois prix decernes par l'association lire pour en sortir

 

Dans le contexte de la crise sanitaire liée au Covid-19, l’association Lire pour en Sortir (LPES), soutenue par la Fondation Jean-Luc Lagardère, a lancé au début du confinement son premier concours d’écriture à destination des personnes détenues. Le thème ? « L’épidémie est terminée. Imaginez le monde de demain ».

Le jury, présidé par Leïla Slimani, a étudié les 70 textes reçus et a procédé aux délibérations en juillet. Composé d’auteurs, d’administrateurs pénitentiaires et de journalistes (notamment la romancière Alice Zeniter, le bédéiste Berthet One ou encore la journaliste Maïtena Biraben), le jury a souhaité distinguer trois textes.

Le Grand Prix a été attribué à J.-F., détenu à Paris La Santé, pour son récit « Survivant », qui évoque un monde postapocalyptique entre une population décimée par le virus et une nature régénérée. Le Prix Coup de Cœur est revenu à A., détenu à Nice, qui décrit dans son « Journal d’un homme libre » une dualité entre ceux qui peuvent se protéger du virus et les autres. Enfin, J., détenue à l’Etablissement pour Mineurs de Rhône-Meyzieu, a obtenu le Prix Jeune Auteure pour son texte « La Maison de Retraite », où elle invente un monde de demain chaleureux, dans lequel les personnes âgées ne seront plus jamais délaissées.

Les lauréats recevront les livres dédicacés de chaque auteur présent ainsi qu’un abonnement de deux livres par mois pendant six mois, choisis par des libraires indépendants. De quoi assouvir leurs envies de lecture !

« Nous sourions à nouveau, comme si nous voulions éblouir d’éclat les restes de la pandémie. Les sourires se posèrent comme des papillons sur les lèvres, comme des couplets d’un hymne, celui de la vie. », extrait du texte d’un des participants
 

Pour en savoir plus sur cette association qui promeut la réinsertion par la lecture, cliquez ici