Accueil // Actions // Prix Jules Rimet

Prix Jules Rimet

Le Prix Jules Rimet, créé par l’Association Jules Rimet, sports et culture avec le soutien de la Fondation Jean-Luc Lagardère, a été remis le 19 novembre 2020 à Jérôme Hallier pour son ouvrage Briller pour les vivants, publié aux éditions Flammarion.


Jérôme Hallier y livre le parcours fascinant du jeune cavalier japonais Takeichi Nishi, dit le baron Nishi, de son enfance solitaire et violente, ses frasques à Hollywood, son amitié avec son cheval Uranus jusqu’à sa chute à Iwo Jima en 1945. « C’est une immense fierté de recevoir le prix Jules Rimet en cette période où plus que jamais il faut écrire et dire aux champions : Continuez de nous inspirer et de briller pour nous ! » Jérôme Hallier.

Ce roman a conquis le jury, présidé par Denis Jeambar et composé de 14 amoureux du livre passionnés de sport, dont l’auteure Julia Kerninon (lauréate Écrivain 2014), la sabreuse Léonore Perrus et l'ancien sélectionneur des Bleus, Raymond Domenech.
« Depuis 9 ans, le jury du Rimet apporte la preuve que ce mariage nous offre encore et toujours des oeuvres magnifiques. Le lauréat 2020, Briller pour les vivants, s’inscrit dans cette lignée. Il fait partie de ces livres dont le personnage central, jusqu’ici méconnu, vous envahit et vous accompagne bien au-delà de la seule lecture » a commenté Denis Jeambar.
 

 
L’association Jules Rimet a également développé, avec l’écrivain Hafid Aggoune, des ateliers de lecture et d’écriture destinés aux jeunes des clubs de football. Pendant une semaine, une quinzaine de jeunes en difficulté scolaire lisent quotidiennement des textes en lien avec le sport en alternance avec leurs séances de football. En février 2020, les jeunes footballeurs de l’Olympique de Marseille ont ainsi réfléchi à la célèbre citation « Un esprit sain dans un corps sain » avant d’inventer ensemble une histoire commune. En mars 2020, c’est l’équipe féminine des U15 de l’Olympique lyonnais qui a joué avec les mots pendant sept jours à partir de la même phrase. A la fin de la semaine, les jeunes joueuses avaient même inventé un rap dédié à Jules Rimet !

« Chaque fois, ce qui nous a épatés, c’est l’enthousiasme de ces jeunes pour ce temps éloigné des terrains ; leur sens de l’écrit, du récit, de la mise en mots de leur propre histoire et de leurs plus beaux rêves. A rebours de bien des idées reçues… », confie le Président de l’association Renaud Leblond à propos de ces ateliers.
 

Toutes les informations sur les ateliers ici

Retrouvez les finalistes du Prix Jules Rimet ici

Plus d’informations sur le Prix ici