Accueil // Les Actions // GABY SAGET : UNE JEUNE JOURNALISTE HAÏTIENNE INTÈGRE SCIENCES PO

GABY SAGET : UNE JEUNE JOURNALISTE HAÏTIENNE INTÈGRE SCIENCES PO

Gaby Saget, une étudiante et jeune journaliste haïtienne de 27 ans a obtenu une bourse de vie pour venir parfaire sa formation à Sciences Po Paris. Cette bourse est le fruit d’un partenariat entre la Fondation Jean-Luc Lagardère et la Fondation Elle, toutes deux touchées par l’histoire de cette jeune femme à la fois volontaire et talentueuse.

Le 12  janvier 2010, la terre tremble laissant derrière elle ruines, misère et désolation. Gaby Saget était alors étudiante en communication sociale à l’université des Sciences Humaines d’Haïti. Sa faculté a été détruite et sa formation interrompue. Gaby Saget a alors lancé un appel à l’aide auquel la Fondation Jean-Luc Lagardère, impressionnée par le talent et le volontarisme de cette jeune femme de 28 ans, a répondu. En partenariat avec la Fondation Elle, la Fondation Jean-Luc Lagardère a décidé de lui octroyer une bourse de vie, lui offrant ainsi la possibilité de poursuivre ses études à Paris. 

 

Sciences Po a également accepté de participer à ce projet, en assurant à Gaby la gratuité de ses frais de scolarité et la possibilité après un an d’études « à la carte » de présenter le concours d’entrée en master. L’étape a été brillamment franchie puisque Gaby a été admise à l’Ecole de Journalisme de Sciences Po et y a fait sa rentrée en septembre 2011.
Depuis 2008, Gaby Saget travaille à Radio Métropole. Elle a reçu, en 2009, le prix RFI-Reporters sans frontières-OIF (catégorie Radio), présidé par Patrick Poivre d’Arvor. Son reportage portait sur les conditions de travail des ouvriers en sous-traitance à Haïti et reflète son engagement dans le domaine social. En effet, elle mène une action significative au sein de Kay Fanm, une organisation haïtienne qui défend les droits de la femme. 

 

Aujourd’hui, Gaby Saget souhaite prolonger son expérience, et approfondir ses connaissances dans le journalisme. Cette bourse de vie est pour elle la chance de parfaire sa formation… Une formation qu’elle entend mettre au service de son pays.